L’Artiste Klaus Guingand réunit le monde pour défendre la Liberté

Pour ma première interview, j’ai choisi d’interroger l’artiste Klaus Guingand suite à la sortie de son oeuvre Art Warning The World qu’il a réalisé avec la collaboration de 201 artistes du monde entier.
Une oeuvre globale pour défendre La Liberté, nos Libertés. Unique dans l’histoire de l’Art Contemporain, Art Warning The World réuni 202 Artistes vivants dans 200 pays, nations ou peuples différents.

TEXTE INITIAL DE L’INTERVIEW :

Jacky Baczyk ;
Klaus Guingand, bonjour
Vous avez conçu, avec l’aide de 201 artistes une œuvre globale pour la défense de la liberté… La Liberté qui tendrait à disparaître. Pourquoi une telle œuvre ?

Klaus Guingand :
Art Warning The World était en attente de production depuis 2000.Depuis des décennies, je regarde le monde, un monde en pleine tourmente où chaque peuple, chaque culture subit des attaques constantes. Je sais que la liberté (et tout ce qu’elle représente et implique) disparaîtra ainsi que le mot dans les dictionnaires. Depuis 2001, événement après événement la liberté commence à s’estomper. Dans certains pays le mot liberté n’existe pas, dans d’autres pays il ne signifie plus rien.
L’art contemporain est trop souvent muet face aux graves problèmes que subisse les humains ou les peuples, en réponse la quasi-totalité de l’humanité est indifférente à cet art, dont le seul écho arrivant à certaines oreilles est les prix de vente records qui est à mille années-lumière de leur quotidien. Je suis pour un Art efficace et utile pour mes contemporains, car si la majorité de l’humanité ne s’intéresse pas à l’art, c’est que l’art est sourd et aveugle aux réalités du monde.
Cette oeuvre est un avertissement qui arrive au bon moment, son but est de faire réagir avant qu’il soit trop tard.
Jacky Baczyk :
Vous avez voulu une œuvre universelle, accessible gratuitement à tout un chacun grâce au support de la vidéo. Cette œuvre réuni 1 artiste par pays, soit 200 pays, j’imagine que cela n’a pas du être facile; combien de temps avez-vous mis pour réaliser cette œuvre et comment avez-vous trouver ces 201 artistes ?

Klaus Guingand :
La vidéo c’est la partie visible de cet iceberg, il y a également les 202 drapeaux et les 202 vidéos. C’est la production la plus difficile que j’ai connu à ce jour, avec ma compagne Muriel nous travaillons 15 heures par jour et 7/7 depuis bientôt 1000 jours. Je suis une personne extrêmement déterminée, je ne lâche jamais et rien ne peut me dévier de mon axe, je suis également un spécialiste en recherche de renseignements, donc quand je cherche je trouve. Je me suis servi des réseaux sociaux à 60 %. Chercher et trouver un artiste aux USA ou en Europe est chose facile, ça l’est moins pour d’autres pays et extrêmement complexe avec les dictatures et les pays fermés.Certains artistes ont dû être remplacé à plusieurs reprises, il fallait toujours chercher et communiquer chaque jour avec de plus en plus d’artistes à travers le monde et à toute heure. Au début, communiquer avec 20 artistes par jour ça va, 50 c’est gérable mais certaines fois je communiquais avec 80 à 100 artistes dans la même journée et 75 le lendemain et ainsi pendant 20 mois.

Jacky Baczyk :
certains artistes ont le visage masqué, pourquoi ? Y aurait-il danger à évoquer la Liberté ?

KlausGuingand ;
Après un an de production, seulement 14 artistes vivants dans des dictatures ou des régimes totalitaires avaient choisi l’anonymat, ces artistes risquaient leur liberté où pire. A J-30, d’autres artistes pour différentes raisons ont décidé d’être anonymes. Certains artistes sont masqués mais ne sont pas anonymes.
Oui, il y a danger mais le risque diffère en fonction des pays.
Jacky Baczyk :
Le bruit du vent entendu durant la vidéo, c’est un vent de Liberté ?
Klaus Guingand :
Oui absolument.
Jacky Baczyk :
Plus de trois millions de personnes ont vu la vidéo en 4 semaines, en êtes vous surpris et quelle suite comptez-vous donner à cette œuvre ?
Klaus Guingand :
Art Warning The World est mue par l’espérance, ces 3 700 000 millions de personnes me font espérer qu’ils seront encore des millions à voir et comprendre cette oeuvre réalisée pour eux. La suite (expositions, livre d’art) se fera uniquement avec des personnes de bonne volonté.
Jacky Baczyk :
La création physique de cette œuvre vous a pris plus de 2 ans, quels sont vos projets maintenant ?

Klaus Guingand :
31 mois exactement parce que je travaille toujours sur cette oeuvre. Je n’ai pas de projet (s) mais une liste colossale d’oeuvres en attente de production, cette liste s’allonge constamment. Pour la création, je suis une véritable corne d’abondance mais si en plus je possédais celle de Ploutos, je pourrais créer  » « non-stop » dans l’espoir que l’Homme ne pue plus de l’âme.

Et bien, Klaus Guingand, merci pour cette interview et.. Bon vent de Liberté.

ART WARNING THE WORLD, la vidéo de l’oeuvre :

 

Liens :

Le site d’Art Warning The World
Le site de Klaus Guingand

Un Grand merci à Muriel Guingand pour le montage vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *